Audiation

Audiation

Imaginons d'écouter un groupe d'enfants qui chante « Joyeux anniversaire ».

Si nous sommes en mesure d'écouter avec une certaine précision, en comprenant quelques-unes des caractéristiques musicales de la chanson, comme le tonalité, le mètre, la note fondamentale, le temps et l'harmonie impliquées dans la mélodie, cela signifie que nous sommes en train de réaliser l'audiation, au moins en partie.

« Audiation » est un terme inventé par Edwin Gordon, qui indique la capacité à penser musicalement, c'est-à-dire à entendre et à comprendre la musique dans sa tête lorsqu'elle n'est pas ou n'est plus physiquement présente.

Il s'agit d'une compétence fondamentale pour comprendre la syntaxe musicale lors de l’écoute de la musique, de la lecture d’une partition, quand on joue d’un instrument ou quand on veut composer de la musique ou improviser musicalement.

L’audiation est à la musique ce que la pensée est au langage.

L’audiation n'est pas la même chose que l'audition, l'écoute, ou la perception auditive réelle. Elle exige l'intériorisation des qualités rythmiques et tonales du son. Réaliser l'audiation signifie « penser et donner un sens à la musique ».

Audiation Préparatoire

Audiation Préparatoire

L’audiation se développe à partir de l'âge néonatal et – à l’instar de la pensée - elle ne peut pas être enseignée. On peut par contre guider l'enfant pour développer cette capacité fondamentale de façon informelle, à travers des activités d'apprentissage spécifiques.

L'audiation préparatoire est le processus par lequel l'enfant construit sa véritable audiation, en développant les compétences informelles qui lui permettront de comprendre et gérer le langage musical de manière informelle (c'est-à-dire en connaissant les règles de la syntaxe instinctivement).

La théorie de Gordon précise qu'il y a trois types et sept étapes d'audiation préparatoire par lesquelles les enfants progressent sur le chemin vers l'audiation.

  • Le trois types et sept étapes de l'audiation préparatoire
    TYPEÉTAPE

    Acculturation

    De la naissance à 2-4 ans, l'enfant a peu de conscience de l'environnement

    1. Absorption : L'enfant écoute et perçoit auditivement les sons musicaux dans l'environnement. Il participe aux activités simplement en écoutant
    1. Réponses aléatoires : l'enfant produit des sons et des gazouillages qui ne sont pas directement liés à ce qu'il se passe autour de lui
    1. Réponses intentionnelles : L'enfant essaie de relier ses mouvements et son babillage aux sons musicaux dans l'environnement

    Imitation

    Dès l'âge de 2-4 ans, l'enfant a une pensée consciente portée principalement sur l'environnement

    Dans la phase d'imitation musicale, l'enfant commence à faire la transition du babillage musical à l'audiation. Ses actions musicales deviennent plus ciblées que dans les trois étapes de l'acculturation.

    1. Perte de l'égocentrisme : L'enfant reconnaît que ses mouvements et son babillage ne correspondent pas aux sons musicaux dans l'environnement
    1. Déchiffrage du code : L'enfant imite avec une certaine précision les sons musicaux dans l'environnement, en particulier les patterns tonaux et rythmiques

    Assimilation

    Dès l'âge de 3-5 ans jusqu'à l'âge de 4-6 ans, l'enfant a une pensée consciente portée principalement sur lui-même

     

    1. Introspection : l'enfant reconnaît son propre manque de coordination entre le chant, la respiration et le mouvement
    1. Coordination : L'enfant coordonne le chant avec la respiration et le mouvement
    Toutes les âges mentionnés sont indicatifs et peuvent varier selon le caractère, la prédisposition, le milieu de provenance de l'enfant, etc.

     

Tout comme pour l'apprentissage initial de la langue, l'apprentissage initial de la musique est informel, mais séquentiel et se déroule le plus naturellement dans un environnement ludique et axé sur l'enfant où la musique est vécue à travers les sons, le corps et les multiples interactions humaines.

Lorsque les enfants progressent à travers les types et les stades de l'audiation préparatoire, ils s'engagent dans du babillage musical tonal et rythmique et dans des interactions musicales. Grâce à ces interactions, les adultes et les pairs aident les enfants à façonner leur babillage musical en syntaxe musicale objective.

S'ils sont guidés, mais non forcés, les enfants sortiront des types et des étapes de l'audiation préparatoire lorsqu'ils commenceront à coordonner leur chant mélodique et rythmique avec leur respiration et leurs mouvements. Cela se passe en général à l'âge de 6 ou 7 ans environ.
À ce stade, ils seront prêts pour commencer un parcours d'apprentissage formel et structuré (notamment l'étude d'un instrument).

Il est fondamental de laisser l'enfant libre d'explorer sa musicalité sans rien lui imposer, en le rassurant et en l'accompagnant dans un parcours didactique où il se sente libre de s'exprimer.